Les syndicats de l'éducation se réunissent pour élaborer des stratégies de lutte contre la privatisation de l'éducation

Dans le cadre de la garantie d'une éducation publique équitable, inclusive et de qualité pour tous, l'Internationale de l'Education (IE) Afrique a organisé un webinaire virtuel pour ses organisations membres en Afrique le 6 avril 2022. Le webinaire avait pour but d'examiner les preuves émergentes de l'évaluation par l'IE Afrique de la campagne actuelle contre la privatisation et la commercialisation de l'éducation et d'une étude régionale sur la même question. Le webinaire a également donné l'occasion aux organisations membres de l'IE en Afrique de partager leurs expériences et leurs stratégies de lutte contre la privatisation et de promotion d'une éducation publique de qualité pour tous. 
 
Le webinaire, qui a rassemblé 136 participants sous le thème "Résister à la privatisation, défendre une éducation publique de qualité", était modéré par Marieme Sakho Dansokho, membre du Bureau exécutif et du Comité régional de l'IE. Au cours du webinaire, des experts indépendants, Curtis Riep et Limbani Ntsapato, ont partagé les conclusions de l'étude sur les tendances, les formes et l'ampleur de la privatisation en Afrique et ont réfléchi respectivement aux réalisations, aux forces et aux faiblesses du programme actuel de réponse mondiale. Dans la déclaration adoptée lors du webinaire, les syndicats de l'éducation ont réaffirmé leur engagement à défendre et à promouvoir le droit à une éducation publique de qualité.
 
Dans son discours d'ouverture, le Président du Comité Régional Africain de l'Internationale de l'Education (CRAIE), Christian Addai-Poku, a déclaré que l'Afrique ne pourra pas réaliser sa vision de "L'Afrique que nous voulons" si rien n'est fait de toute urgence pour s'attaquer à la privatisation, qu'il a qualifiée de "l'une des plus grandes menaces à la réalisation de l'Objectif de Développement Durable (ODD) 4 des Nations Unies sur l'éducation de qualité et aux objectifs de la Stratégie Continentale de l'Education pour l'Afrique de l'Union Africaine".
 
La Secrétaire Générale adjointe de l'IE, Haldis Holst, a souligné plusieurs défis mondiaux et les efforts de l'IE pour promouvoir une éducation publique de qualité pour tous. Elle a réitéré l'engagement de l'IE à continuer de plaider pour un financement plus important et de meilleure qualité de l'éducation et des enseignant.e.s, ainsi que pour l'amélioration du statut et des conditions de travail des enseignant.e.s et du personnel de soutien à l'éducation par le biais de l'ODD4 et des mécanismes des Nations Unies. Le webinaire a également été l'occasion d'une discussion de groupe sur les principaux moteurs et défis liés à la privatisation et sur les stratégies proposées pour relever ces défis. 
 
Dr. Dennis Sinyolo, Directeur Régional de l'IE Afrique, a déclaré dans son discours de clôture que les recherches démontrent clairement que la privatisation et la commercialisation de l'éducation sont en hausse.  Il a insisté sur la nécessité de combler le fossé numérique en faisant pression sur les gouvernements pour qu'ils équipent tous nos établissements d'enseignement d'une infrastructure numérique appropriée, qu'ils réglementent les coûts des données et qu'ils renforcent la capacité des éducateurs à utiliser la technologie comme outil d'enseignement et d'apprentissage. Il a aussi souligné que la technologie ne peut remplacer les enseignant.e.s ni l'enseignement et l'apprentissage en personne. 
 
Il a ajouté que les pays donateurs devraient également respecter leur engagement d'allouer au moins 0,7 du RNB à l'aide au développement et veiller à ce qu'au moins 10 % de l'ensemble de l'aide publique au développement soit consacrée à l'éducation. 
 
"Nous rappelons aux gouvernements africains et à tous les gouvernements que l'argent investi dans l'éducation n'est pas une dépense, mais un investissement ; un investissement dans nos enfants et leur avenir ; un investissement dans l'Afrique que nous voulons".
 
"Pour assurer le succès de la campagne, nous devons construire une base de preuves solide, organiser et mobiliser, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur de notre mouvement, et communiquer efficacement", a-t-il conclu.

[Thu, 07 Apr 2022 17:59:00 +0200] | DIGG THIS

[Source URL]


Website Development and Design by Cyblance