SMAE 2021 : L'IE Afrique appelle à un investissement urgent dans l'éducation et les enseignants

L'Internationale de l'Éducation Région Afrique se joint à la Campagne Mondiale pour l'Éducation, à l'occasion de la Semaine Mondiale d'Action pour l'Éducation (SMAE) de cette année (26-30 avril 2021) pour  réclamer un financement plus important  et plus efficace de  l'éducation. 
 
Nous demandons aux gouvernements d'accroitre les dépenses publiques pour l'éducation et les enseignants, afin de garantir le droit universel à une éducation publique gratuite et de qualité pour tous.  
 
Les systèmes publics sont sous-financés, la privatisation de l'éducation s'étend et s'intensifie. Les inégalités et l'exclusion continuent de laisser pour compte des enfants des zones rurales, des filles, des enfants handicapés, des migrants, des réfugiés, des minorités et des personnes vulnérables. De plus en plus d'enfants abandonnent l'école, en particulier les enfants défavorisés, les filles et ceux qui ont des besoins spéciaux. 
 
L'Afrique, plus que jamais, a besoin d'investir dans l'éducation, compte tenu de la pandémie actuelle de la Covid-19. La pénurie d'enseignants continue de s’aggraver , étant donne la nécessité de respecter les exigences anciennes et nouvelles de distanciation sociale. De nombreux enseignants d'écoles privées sont au chômage ou sont restés des mois sans être payés. Nous interpellons donc les gouvernements afin qu’ils reprennent ces écoles privées défaillantes et qu’ils absorbent leurs enseignants dans le système scolaire public.   
 
Nous exigeons également des gouvernements qu'ils améliorent les salaires et les conditions de travail des enseignants du système scolaire public.  Des mesures immédiates doivent être prises pour remédier aux violations des droits humains et syndicaux à tous les niveaux de l'éducation. 
 
Il faut investir davantage dans la technologie pour la transformation numérique, afin d'aider les enseignants à dispenser un enseignement en face à face et mixte plus efficace. Il est d'une importance vitale de renforcer le développement professionnel des enseignants, afin d'aider les éducateurs à relever les défis actuels et nouveaux.
 
Les lacunes sont très nombreuses et la solution réside dans un financement adéquat de l'éducation.
 
L'Internationale de l'Education et ses organisations membres en Afrique et dans le monde plaident pour la mise en œuvre des principales recommandations suivantes de la campagne aux gouvernements:
 
  1. Augmenter le financement public de l'éducation à au moins 20% des dépenses publiques. 
  2. Augmenter l'assiette fiscale du pays, afin d'accroître les ressources, en s’efforçant d’atteindre un ratio impôt /PIB d’un minimum de 20 % entre. 
  3. Permettre l'annulation urgente de la dette des pays les moins développés ; et l'allègement de la dette des pays à revenu intermédiaire et moyen supérieur. 
  4. Garantir des systèmes et des institutions éducatifs inclusifs. 
  5. Fournir une éducation publique gratuite et de qualité pour tous, et mettre fin à la tendance à la privatisation et à la commercialisation de l'éducation. 
  6. Améliorer la qualité de l'enseignement par un recrutement et une rémunération adéquate et une formation continue des enseignants. 
  7. Écouter et répondre aux voix des personnes concernées. Les enseignants et leurs syndicats, les étudiants, les parents et la société civile doivent pouvoir s'exprimer. 
  8. Les pays développés doivent continuer à œuvrer pour atteindre l'objectif de 0,7% d'aide extérieure, dont 20% sont consacrés à l'éducation, et augmenter leurs contributions au Partenariat Mondial pour l'Education et à l'Education ne peut pas attendre. 

[Wed, 28 Apr 2021 12:25:00 +0200] | DIGG CETTE

[Source URL]


Website Development and Design by Cyblance