SLTU examine le rapport relatif au personnel de l'éducation

Le Syndicat des Enseignants de Sierra Leone (SLTU), en collaboration avec l'Internationale de l'Education (IE), a organisé pour la première fois depuis l'émergence de la Covid-19, un atelier sur l'Initiative de renforcement des capacités dans le secteur de l'éducation (EWI), les 18 et 19 janvier 2021. Au total, 50 participants (26 femmes et 24 hommes), dont des responsables et des militants syndicaux de toutes les régions du pays, ont participé à l'atelier.
 
L'objectif principal de l'atelier était d'analyser le rapport sur le renforcement des capacités dans le secteur de l'éducation (EWR) et de proposer des stratégies pour maximiser les opportunités et minimiser les impacts négatifs potentiels de cette étude afin de renforcer la capacité du personnel éducatif, de l'enseignement et de la formation en Sierra Leone. 
 
Le rapport a été présenté par John K. Ansumana du Ministère de l'Éducation de Base et du Second Cycle de l'Enseignement Secondaire (MBSSE) et Sorie I. Turay, Secrétaire de l’office chargé des Enseignants (TSC) qui a coordonné et réalisé la recherche qui allait conduire à la réforme du personnel éducatif en Sierra Leone. Les autres facilitateurs étaient le Coordinateur des projets de SLTU, Salimatu S. Koroma et le Secrétaire Général adjoint du SLTU, Alieu Deen-Conteh.
 
 Le syndicat a discuté des moyens de revoir son plan de plaidoyer élaboré lors de l'atelier initial en 2018.  Ils ont souligné la nécessité pour le projet EWI de trouver une solution afin de faire face à la pénurie d'enseignants, de renforcer les capacités des enseignants, d’effectuer le suivi des enseignants pour assurer une prestation de services efficace, de plaider pour une volonté politique du gouvernement pour qu’il se conforme à l'ODD4 en autonomisant les éducateurs de la petite enfance. 
 
D'autres préoccupations comme le plaidoyer et le lobbying pour la signature  de la nouvelle Convention Collective avec l'augmentation de 30% des salaires des enseignants  et sa publication au journal officiel, le plaidoyer pour la révision de la Convention Collective afin d'intégrer les points de la dernière proposition en suspens, la sensibilisation des membres à la Convention Collective et au projet EWI, ainsi qu'aux réformes en cours initiées par le TSC et le Ministère de l'Éducation de Base et du Second Cycle de l'Enseignement Secondaire (MBSSE), ainsi que  le plaidoyer pour l'inclusion dans les institutions scolaires, ont été abordées.
 
Le Président du Syndicat, M. Mohamed Salieu Bangura a salué la relation cordiale entre l’office chargé des Enseignants (TSC) et le Syndicat, tout en notant que l'atelier avait une importance cruciale, permettant de bonnes réformes des politiques éducatives et une meilleure gestion du système éducatif dans le pays.  
 
La Commission Internationale sur l’Opportunité Mondiale de Financement de l’Education (la Commission de l’Education) a lancé l'Initiative sur le Personnel de l'Education (EWI) dans le but de "développer des options concrètes pour les décideurs politiques afin de diversifier, d'étendre et de renforcer les capacités du personnel de l'éducation afin de répondre aux nouvelles exigences du 21ème siècle et pour améliorer les résultats de l'apprentissage". Ce projet a été piloté dans trois pays : Le Vietnam, le Ghana et la Sierra Leone.
 

[Fri, 12 Feb 2021 18:16:00 +0100] | DIGG CETTE

[Source URL]


Website Development and Design by Cyblance