L'Internationale de l'Éducation répond aux attaques terroristes au Mozambique en apportant son soutien à son organisation membre, l’ONP

Les attaques terroristes dans le nord du Mozambique se sont multipliées ces dernières semaines, causant plus de 2.000 morts et des déplacements massifs (350.000 personnes seraient concernées, selon les estimations), ainsi que la destruction de logements et d'infrastructures. Les terroristes responsables des attaques, qui revendiquent allégeance à l'État islamique, viennent de l'intérieur du pays, mais aussi des pays voisins, d'ailleurs en Afrique et d’au-delà du continent.
 
Selon l'ONP, la violence a déplacé 74.149 étudiant·e·s et 1.486 enseignant·e·s et 172 établissements d'enseignement ont été endommagés ou contraints de fermer en raison des attaques.
 
Les chefs d'État de la Communauté de développement de l'Afrique australe (SADC) ont tenu une réunion d'urgence récemment, mais aucune réponse visible à l'insurrection n'a encore été constatée sur le terrain.
 
Dans les derniers paragraphes de sa résolution, le Bureau exécutif :
  1. Demande au gouvernement du Mozambique, à la Communauté de développement de l'Afrique australe, à l'Union africaine et à la communauté internationale de prendre des mesures urgentes pour protéger les écoles, les enseignant·e·s et les étudiant·e·s contre les attaques, assurer la sécurité et soutenir les victimes de ce carnage.
  2. Exprime sa solidarité avec l'ONP, les enseignant·e·s, les étudiant·e·s et les autres victimes de violence.
  3. Soutient la fourniture d'une assistance matérielle, dont des abris, de la nourriture et des vêtements aux enseignant·e·s déplacé·e·s et des fournitures scolaires aux étudiant·e·s et appelle les organisations membres à se montrer solidaires avec l'ONP.
 
Marième Sakho, du Sénégal, et Manuela Mendonça, du Portugal, ont appuyé la résolution. Elles ont mis en exergue l'extrême violence, le danger constant d'assassinat qui menace les enseignant·e·s, ainsi que les dommages causés à l'éducation. Marième Sakho a expliqué que l'ONP a épuisé ses ressources en faisant face à cette urgence et a lancé un appel au soutien de l'Internationale de l’Éducation et de ses organisations membres.
 
Le texte intégral de la résolution est disponible ici.

[Wed, 09 Dec 2020 15:09:00 +0100] | DIGG CETTE

[Source URL]


Website Development and Design by Cyblance