Bahreïn : les sept piliers du plan syndical pour la réouverture des écoles et des établissements d’enseignement

L’environnement scolaire, les programmes, les horaires, le transport, les méthodes d’enseignement et d’évaluation, l’application de normes et la mise à profit de l’expertise — tels sont les sept piliers des plans de réouverture des écoles de la Bahrain Teachers’ Association (BTA).
 
En présentant les propositions de son syndicat pour la réouverture des écoles pour l’année scolaire 2020-2021, Mahdi Abu Deeb, Président de la BTA, a déclaré : « Certaines personnes peuvent voir que le coût financier fait obstacle à l’application d’un certain nombre de mesures proposées, mais le monde entier sait parfaitement que le coût de la non-application de mesures préventives est beaucoup plus important à tous les niveaux, et pas seulement au niveau économique ». Abu Deeb est également membre de la structure interrégionale des pays arabes de l’Internationale de l’Éducation.
 
Environnement scolaire

Pour que les cours puissent reprendre dans un environnement sûr, la BTA suggère de restructurer les salles de classe, des profs et du personnel administratif afin de parvenir à une distanciation sociale et d’y accueillir le plus petit nombre possible d’élèves, d’enseignant·e·s et de personnel administratif.
 
Le syndicat demande également que les méthodes de protection requises soient fournies et déployées dans les établissements scolaires, en particulier les masques, les gels pour le lavage des mains et les stérilisateurs.
 
Il exige en outre que des trousses de premiers secours et des appareils de dépistage de la température corporelle soient mis à disposition dans les écoles.

Modification du programme d’études
 
En ce qui concerne le programme d’études, le syndicat de l’éducation conseille les actions suivantes :
  • Modifier et condenser les programmes d’études, en se concentrant sur les sujets les plus importants.
  • Annuler les activités inutiles qui nuisent à la mise en œuvre efficace de la distanciation sociale, telles que les rangs matinaux ou les sports d’équipe.
 
Adaptation de l’emploi du temps des enseignant·e·s et des élèves
 
Pour adapter les horaires des enseignant·e·s et des élèves et les rendre compatibles avec des pratiques d’enseignement et d’apprentissage sûres, la BTA recommande les mesures suivantes :
  • Réduire les heures de cours, adapter les horaires des cours, organiser les disponibilités entre les classes, organiser l’accueil des élèves pendant les pauses, fournir des repas aux élèves et aux enseignant·e·s pour éviter les cantines surchargées, et reprogrammer les journées et les cours.
  • Un mélange d’heures de cours en présentiel et à distance pour les enseignant·e·s et les élèves par l’application d’un système hybride, visant à réduire le nombre d’enseignant·e·s et d’élèves présents chaque jour dans les locaux de l’école.
 
Adoption de mesures liées au transport
 
En termes de transport, la BTA demande qu’un nombre accru de bus soient mis à disposition, qu’ils soient suffisamment grands pour permettre de garder ses distances et que les minibus soient autorisés à transférer moins d’élèves et que leurs propriétaires soient indemnisés pour les pertes financières qui en découlent.
 
Recours aux méthodes d’enseignement et aux outils d’évaluation
 
En ce qui concerne les méthodes d’enseignement et les outils d’évaluation, la BTA suggère d’utiliser les éléments suivants :
  • Méthodes d’enseignement modernes et alignement des programmes et du matériel pédagogique sur les méthodes d’enseignement en ligne, l’apprentissage en ligne et l’enseignement à distance.
  • Une combinaison de méthodes d’évaluation, y compris des examens traditionnels, pour éviter la proximité physique et offrir une plus grande possibilité de distanciation sociale et assurer une transparence totale des critères d’évaluation et des notes sans porter préjudice au niveau d’évaluation, ce qui pourrait exposer les élèves à une injustice concernant leur niveau scolaire ou compromettre leurs notes.
  • Mise en œuvre des normes internationales et nationales pour lutter contre l’épidémie
  • Le syndicat estime que la meilleure façon de faire face à l’épidémie selon les normes internationales et nationales est de le faire :
  • En examinant les recherches menées par les scientifiques et les médecins afin d’obtenir davantage d’informations sur le virus, sur la manière de le traiter et de le soigner, ainsi que sur la meilleure façon de faire face à la situation.
  • En faisant des efforts concertés pour suivre et mettre en œuvre des mesures de sécurité adéquates, en particulier dans les écoles et les différents environnements éducatifs.
 
 
Mise à profit de l’expertise et de l’expérience d’autres organisations
 
Enfin, la BTA recommande de tirer parti de l’expertise, de l’information ou des capacités humaines et matérielles des syndicats, des institutions de la société civile, de la communauté locale, des parents et des institutions internationales dans le domaine de la santé préventive et des établissements d’enseignement.
 
Vous pouvez télécharger le guide de l’Internationale de l’Éducation sur la réouverture des écoles et des établissements d’enseignement ici.

[Wed, 17 Jun 2020 16:05:00 +0200] | DIGG CETTE

[Source URL]


Website Development and Design by Cyblance